Recueil des études scientifiques sur l’alimentation cétogène

Recueil des études scientifiques sur l’alimentation cétogène

De nombreux articles évoquent le “régime” cétogène comme le régime à la mode du moment. Si certains d’entre eux confirme son innocuité et ses bienfaits pour la santé, de nombreux articles évoquent quant à eux les soit disant danger de ce type d’alimentation.

Bien que ces différents articles ne soient jamais appuyés par la science disponible sur la question, ils sont néanmoins relayés sur de nombreux sites d’information dont la notoriété n’est plus à faire. Aussi, un lecteur chagrin pourrait légitimement penser que ces articles sont scientifiquement fondés, s’effrayer à leur lecture et pire, ne pas oser se lancer.

Le but de cette page, qui sera régulièrement mise à jour, est donc de venir vous proposer différentes lectures scientifiques, relatant à l’inverse les bienfaits de l’alimentation cétogène.

Le sport et le régime cétogène

  • La mise en place d’une alimentation cétogène est régulièrement sujet à controverse chez les sportifs dans la mesure où celle-ci est souvent accusée de réduire les niveaux de glycogène dans les muscles et favoriser ainsi le catabolisme. Par cette étude, les auteurs ont cherché à analyser les effets d’une alimentation LCHF durant 12 semaines sur la composition corporelle, le métabolisme et les performances auprès de pratiquants du CrossFit. En résumé, les données suggèrent qu’une alimentation cétogène de 12 semaines chez des pratiquants du CrossFit réduit la masse grasse corporelle sans pour autant compromettre les performances en haltérophilie, en course ou en aérobie.

Liens vers l’études :

The Three-Month Effects of a Ketogenic Diet on Body Composition, Blood Parameters, and Performance Metrics in CrossFit Trainees: A Pilot Study. Kephart WC, et al. Sports (Basel). 2018.

(Visited 385 times, 1 visits today)