Le Cari Poulet de mon enfance

Vous le savez désormais, l’Asie mais également l’Océan indien coule dans mes veines et c’est pourquoi le Cari poulet a bercé toute mon enfance !

L’avantage de la cuisine créole c’est que malgré les apparences, si l’on enlève l’accompagnement systématique composé de riz et de “grains”, c’est une cuisine “Keto-friendly” !

Je vous propose donc de faire une recette traditionnelle de la Réunion… le Cari poulet… Il m’a suffit de remplacer l’accompagnement par du riz de chou fleur et le tour était joué… simple et rapide à confectionner, c’est un plat familiale, chaleureux et que mes amis me réclament désormais tout le temps !

 

Les macros pour une 1 portion (4 portions pour toute la recette)

Glucides

6,5 g 

Protéines

41 g

Lipides

56 g

La recette

Les ingrédients

  • 8 hauts de cuisse ou 8 pilons de poulets ou 4 cuisses entières

  • 4 petites tomates
  • 2 échalotes
  • 1 oignon
  • 4 gousses d’ail en poudre

  • 1 morceau de gingembre
  • Huile d’olive
  • Une c à s bombé de thym ou une branche de thym frais
  • 1 c à s et demi de curcuma (appelé Safran Pays pour l’anecdote à la réunion).
  • Sel
  • Poivre
  • Eau

Les étapes

  • Commencer par faire revenir votre poulet à la poêle dans de l’huile d’olive et faîtes le bien dorer des deux côtés.
  • Lorsqu’il a bien doré, ajoutez les oignons, échalotes, gingembre que vous avez préalablement finement émincés.
  • Ajoutez ensuite le curcuma et enrobez le tout !
  • C’est le moment d’ajouter les tomates finement coupées (la recette originale n’en contient pas mais la pratique s’est démocratisée car les poulets que l’on achète n’ont plus aucune couleur… et moi je l’ai toujours connu avec des tomates 🙂 ) (ça marche aussi avec du concassé de tomate mais dans ce cas, filtrez pour ne pas mettre le jus ).
  • Ajoutez de l’eau jusqu’au 2/3 du poulet, salez, poivrez, pimentez et ajouter le thym et laissez réduire.
  • Je ne vous donne pas de temps, ça dépendra du temps qu’il faut à votre sauce pour s’épaissir. Dans ce plat, on ne cherche pas à avoir une sauce liquide. Il doit rester simplement une genre de sauce très épaisse de 5mm d’épaisseur je dirai pour vous donner une idée).
  • Moi en général, je préfère quand le plat a mijoté une bonne heure ! Ca permet à la sauce de bien s’épaissir et bien confire. Si besoin, ajoutez de l’eau et faire à nouveau réduire, le résultat n’en sera que meilleur !
  • Servez avec du riz de chou fleur, du riz de Konjac ou des pâtes de konjac … et surtout… régalez vous !
  • Simple, rapide et pas cher… la cuisine comme je l’aime !
cari servi
Servi ici avec du riz de Brocolis

 

 Bonne dégustation

Nico 🙂

(Visited 739 times, 2 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *